Intervention, intimidation et leadership de la direction d’école

Le professeur de formation pratique du département d’administration et de fondements de l’éducation de l’Université de Montréal, Éric Morissette,  a animé, le 6 février 2015, un séminaire  de formation auprès de l’équipe d’agents de développement et des gestionnaires de Boscoville2000, organisme en innovation et développement des pratiques liées à l’adaptation sociale, la réadaptation et la mobilisation jeunesse. Le sujet de la rencontre portait en premier lieu sur un modèle d’intervention de 2e niveau de la pyramide de réponse à l’intervention (RAI) de Vaughn (2007), en situation d’intimidation et de conflit, Il s’agit de l’approche « méthode d’intérêt commun » (MIC, Pikas, 1977). La MIC se positionne stratégiquement en continuité du modèle d’intervention le Soutien au comportement positif (SCP) (Bissonnette et St-Georges, 2010). La MIC centre son intervention sur le développement de l’empathie, la modélisation de l’adulte sur le plan de l’attitude auprès de l’agresseur et le soutien auprès de la victime.

En second lieu, dans le cadre des premiers travaux du Service d’expertise et de pratique professionnelle  en administration et fondements de l’éducation (SEPPAFE), M. Morissette proposait un accompagnement et un soutien pour l’actualisation du leadership de la direction d’école lors du prédéploiement de programmes et d’approches modifiant les pratiques professionnelles du personnel scolaire dans l’encadrement des élèves. Une collaboration est à envisager entre les deux organismes dans les prochains mois afin de soutenir les milieux scolaires dans l’amélioration de la réussite dans leur école. Notre formation et notre accompagnement permettra d’orienter efficacement les acteurs du terrain sur les aspects du climat harmonieux de l’école et du leadership de la direction d’école, deux des corrélats des Écoles efficaces.

La Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal  entreprend ce virage milieu auprès de la collectivité dans le cadre du projet de l’École Innovante.

1

A propos stevebissonnette2012

Monsieur Steve Bissonnette est professeur au Département d'éducation à la TÉLUQ depuis juin 2012. Au cours des années précédentes, il a également été professeur et directeur adjoint au Département de psychoéducation de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) au campus de Saint-Jérôme. Son domaine de spécialisation est l'intervention en milieu scolaire. Il a travaillé, pendant plus de 25 ans, auprès des élèves en difficulté et du personnel scolaire dans les écoles élémentaires et secondaires ainsi qu'en Centre Jeunesse. Le professeur de la TÉLUQ s'intéresse aux travaux sur l'efficacité de l'enseignement et des écoles, à l'enseignement explicite, à la gestion efficace des comportements ainsi qu'aux approches et moyens pédagogiques favorisant la réussite des élèves en difficulté. Monsieur Bissonnette est le premier chercheur canadien dont les travaux portent spécifiquement sur l’implantation du système le Soutien au Comportement Positif (SCP) ou Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS) dans les écoles francophones. À ce sujet, monsieur Bissonnette est chercheur associé au centre Boscoville afin d'élaborer un modèle de réponse à l'intervention comportementale (RAIC). Le chercheur de la TÉLUQ a prononcé plus de 500 communications en éducation et a participé à la rédaction de plus de 70 publications sur le thème de l'efficacité de l'enseignement et des écoles, dont son dernier ouvrage L'Enseignement explicite des comportements (2017). Au printemps 2012, monsieur Bissonnette a reçu, des étudiants en psychoéducation de l'UQO au campus de Saint-Jérôme, une mention d'honneur pour la qualité de son enseignement. À l'automne 2017, monsieur Bissonnette a reçu une mention d'honneur décernée par la TELUQ pour sa contribution au développement de l'université dans la catégorie Excellence en enseignement. Le professeur de la TELUQ est membre de l'Ordre des psychoéducateurs et des psychoéducatrices du Québec (OPPQ) et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE).
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.