Qui sommes-nous?

_DSF3955-Modifier (1)Monsieur Steve Bissonnette, Ph. D. est professeur au Département d’éducation de la TÉLUQ depuis juin 2012. Au cours des quatre années précédentes, il a également été professeur et directeur adjoint au Département de psychoéducation de l’Université du Québec en Outaouais (UQO) au campus de Saint-Jérôme. Son domaine de spécialisation est l’intervention en milieu scolaire. Il a travaillé, pendant plus de 25 ans, auprès des élèves en difficulté et du personnel scolaire dans les écoles des niveaux élémentaire et secondaire ainsi qu’en Centre Jeunesse. Le professeur de la TÉLUQ s’intéresse aux travaux sur l’efficacité de l’enseignement et des écoles, à l’enseignement explicite, à la gestion efficace de la classe et des comportements dans l’école ainsi qu’aux approches et moyens pédagogiques favorisant la réussite des élèves en trouble de comportement et de ceux ayant des difficultés d’apprentissage. De plus, monsieur Bissonnette est le premier chercheur canadien dont les travaux portent spécifiquement sur l’implantation du système le Soutien au Comportement Positif (SCP) ou Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS) dans les écoles francophones, particulièrement dans les écoles québécoises. Le système SCP implanté à la commission scolaire des Laurentides, avec notre équipe de recherche, s’est mérité en 2019 le prix du ministère de la Famille « Ensemble contre l’intimidation, catégorie milieu scolaire ». Le chercheur de la TÉLUQ a prononcé plus de 500 communications en éducation et a participé à la rédaction de plus de 70 publications sur le thème de l’efficacité de l’enseignement et des écoles, dont son dernier ouvrage L’Enseignement explicite des comportements (2017). Au printemps 2012, monsieur Bissonnette a reçu, des étudiants en psychoéducation de l’UQO au campus de Saint-Jérôme, une mention d’honneur pour la qualité de son enseignement. À l’automne 2017, monsieur Bissonnette a reçu une mention d’honneur décernée par la TELUQ pour sa contribution au développement de l’université dans la catégorie Excellence en enseignement. Le professeur de la TELUQ est membre de l’Ordre des psychoéducateurs et des psychoéducatrices du Québec (OPPQ), chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) ainsi que chercheur associé au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ).

Normand St-Georges est professionnel de recherche au Département d’éducation de la Télé-Université (TELUQ). Monsieur St-Georges a travaillé pour le Bureau des services à la jeunesse d’Ottawa en Ontario au cours de la dernière décennie. Il détient un baccalauréat en psychoéducation et complète une maîtrise dans la même discipline à l’Université du Québec en Outaouais. Au cours des 29 dernières années, monsieur St-Georges a offert différents types de service aux adolescents qui vivent de grandes difficultés et leurs familles. La diversité des services offerts lui a permis d’accumuler une grande expérience ainsi que de développer d’excellentes habiletés d’intervention. Monsieur St-Georges a occupé des postes de cadre et de cadre intermédiaire pendant de nombreuses années au sein de différents organismes. Il est régulièrement engagé comme formateur en gestion, prévention et intervention en situation de crise, en gestion de classe ainsi qu’en gestion de système scolaire auprès des membres du personnel de plusieurs agences et de Conseils scolaires. Monsieur St-Georges agit également en tant que consultant pour divers pourvoyeurs de services en santé mentale et de milieux scolaires qui travaillent auprès de groupes qui présentent de grands défis afin de développer des programmes d’intervention et de formation du personnel. Il a également été professeur dans un collège communautaire au programme technique d’éducation spécialisée. Monsieur St-Georges a coordonné, pendant 8 ans, différents services qui s’adressent aux élèves qui présentent de grands défis dans les trois Conseils scolaires de langue française de l’Est ontarien. Au cours des dernières années, il s’est occupé de la mise en œuvre du système Le Soutien au Comportement Positif (SCP) en contexte franco-ontarien. Depuis 2009, il travaille en étroite collaboration avec monsieur Bissonnette pour accompagner les écoles québécoises qui désirent implanter le système SCP. 

Carl Bouchard, Ph. D., est professeur au département de psychoéducation et de psychologie de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Monsieur Bouchard a développé une expertise de l’utilisation des données probantes dans le domaine de la santé mentale en oeuvrant au département de psychiatrie de l’université de Montréal de 2000 à 2005. Il était alors responsable de la formation des psychiatres et des équipes multidisciplinaires en plus de gérer les banques de données portant sur la qualité des soins psychiatriques au CHUM. Il a également été coordonnateur de recherche clinique pendant quelques années au centre de recherche Fernand-Seguin de l’hôpital Louis-H Lafontaine pour divers projets nécessitant l’utilisation d’analyses statistiques portant sur les protocoles à cas unique. Son champ d’expertise couvre, notamment, les troubles du comportement chez l’enfant et l’adolescent, les troubles anxiodépressifs et les troubles de la personnalité, pour lesquels il était responsable de l’évaluation clinique des patients. Monsieur Bouchard possède également une expérience d’enseignement universitaire de plus d’une douzaine d’années pendant lesquelles il a enseigné la méthodologie scientifique et les statistiques.  L’expertise de monsieur Bouchard dans le domaine des troubles de la santé mentale apporte un éclairage en ce qui concerne les moyens d’intervention à utiliser auprès des élèves ayant des besoins particuliers relevant de la psychopathologie.

Notre équipe de recherche SCP est associée au réseau canadien PBIS et accompagne les écoles francophones dans la mise en oeuvre du SCP au Canada

Le SCP en sol québécois!


Au cours des dix dernières années, le système SCP a été implanté avec succès dans une centaine d’écoles et ce, tant dans les écoles primaires que secondaires ainsi qu’auprès d’élèves ayant des difficultés de comportement et/ou des problèmes relevant de la psychopathologie. Le SCP a été implanté dans quinze commissions scolaires québécoises avec lesquelles différents projets de recherche ont été réalisés à la TELUQ afin d’analyser l’implantation et les effets du SCP.

Commission scolaire des Laurentides

Logo CSPortneuf

mstr_logo