Pourquoi faut-il enseigner explicitement à l’école. Voir cet article de John Sweller! 

Abstract

Cognitive load theory is used to design instruction. Several aspects of human cognition are critical to instructional design. First, the theory assumes we have not specifically evolved to learn the topics taught in educational and training institutions. Second, these topics require learners to acquire domain-specific rather than generic–cognitive knowledge. Third, while generic–cognitive knowledge does not require explicit instruction because we have evolved to acquire it, domain-specific concepts and skills do require explicit instruction. These factors interact with the capacity and duration constraints of working memory to delineate a cognitive architecture relevant to instructional design. The working memory limits do not apply to biologically primary, generic–cognitive knowledge acquired without explicit instruction but do apply to biologically secondary, domain-specific knowledge that requires explicit instruction. Accordingly, cognitive load theory has been developed to provide techniques that reduce unnecessary working memory load when dealing with explicitly taught, biologically secondary, domain-specific knowledge.

Source : Working memory, long-term memory, and instructional design

A propos stevebissonnette2012

Monsieur Steve Bissonnette est professeur au Département d'éducation à la TÉLUQ depuis juin 2012. Au cours des années précédentes, il a également été professeur et directeur adjoint au Département de psychoéducation de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) au campus de Saint-Jérôme. Son domaine de spécialisation est l'intervention en milieu scolaire. Il a travaillé, pendant plus de 25 ans, auprès des élèves en difficulté et du personnel scolaire dans les écoles élémentaires et secondaires ainsi qu'en Centre Jeunesse. Le professeur de la TÉLUQ s'intéresse aux travaux sur l'efficacité de l'enseignement et des écoles, à l'enseignement explicite, à la gestion efficace des comportements ainsi qu'aux approches et moyens pédagogiques favorisant la réussite des élèves en difficulté. Monsieur Bissonnette est le premier chercheur canadien dont les travaux portent spécifiquement sur l’implantation du système le Soutien au Comportement Positif (SCP) ou Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS) dans les écoles francophones. À ce sujet, monsieur Bissonnette est chercheur associé au centre Boscoville afin d'élaborer un modèle de réponse à l'intervention comportementale (RAIC). Le chercheur de la TÉLUQ a prononcé plus de 500 communications en éducation et a participé à la rédaction de plus de 70 publications sur le thème de l'efficacité de l'enseignement et des écoles, dont son dernier ouvrage L'Enseignement explicite des comportements (2017). Au printemps 2012, monsieur Bissonnette a reçu, des étudiants en psychoéducation de l'UQO au campus de Saint-Jérôme, une mention d'honneur pour la qualité de son enseignement. À l'automne 2017, monsieur Bissonnette a reçu une mention d'honneur décernée par la TELUQ pour sa contribution au développement de l'université dans la catégorie Excellence en enseignement. Le professeur de la TELUQ est membre de l'Ordre des psychoéducateurs et des psychoéducatrices du Québec (OPPQ) et chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE).
Galerie | Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.